Rockin 1000 : Quand le crowd marketing rend l’impossible possible

Rockin 1000 : Quand le crowd marketing rend l’impossible possible


Il faut que je partage ça >>>

A l’heure où certains manager et tourneurs nouvelles générations se posent la question sur comment utiliser la data pour leurs stratégies de développement de leurs artistes dans le live, en 2015 des fans italiens inconditionnels du groupe de rock les Foo Fighters ont réussi l’exploit d’inciter le groupe à faire une escale dans la petite ville de Cesena. Retour sur la « crowd story » la plus celèbre de Rockin 1000 !

Traditionnellement influencée par la culture rock américaine, l’Italie est une terre fertile pour les groupes rock américains. Une donnée que le groupe des Foo Fighters ne sont pas prêt d’oublier…

Avec 97 000 habitants, la ville de Cesena en Italie n’est pas une destination privilégiée des groupes internationaux dans leur tournée européenne. Pourtant la ville compte de vrais fans de rock et notamment Fabio Zaffagnini, un jeune italien avec un rêve fou : faire plier les grands tourneurs européens pour voir en live son groupe de rock préféré.

En 2015, Fabio Zaffagnini décide de lancer une idée folle : attirer l’attention de Dave Grohl et son groupe des Foo Fighters pour les attirer près de la côte adriatique. Il décide donc de lancer une grande campagne de crowdfunding sur les réseaux sociaux afin de créer le plus grand groupe de rock au monde.

L’idée se propage et la viralité de la campagne est folle, en quelques mois l’idée devient concrête : le groupe Rockin 1000 né d’une idée folle devient réelle.

Le rendez-vous est pris en juillet 2015 dans un champs et 1000 personnes débarquent avec leurs instruments et se donne le « La » pour interpreter un classique du groupe de rock de Seattle nait de la dissolution du groupe Nirvana. Le résultat? Le premier titre de Rockin 1000 est une reprise de « Learn to Fly » et donne naissance à une vidéo, financée par la campagne de crowdfunding, postée sur Youtube qui devient très rapidement viral.

Avec plus de 26 millions de vues en quelques jours, la vidéo Youtube fait du bruit et tombe jusque dans les oreilles du leader du groupe Dave Grohl.

La viralité de la vidéo est le coup de communication génial initié par les 1000 musiciens de Rockin 1000 touche le groupe et le chanteur principal, David Grohl, réagit à la vidéo sur Youtube en promettant de venir jouer à Cesena très prochainement.

Le 3 novembre 2015, le groupe choisit pour la première date de sa tournée de venir à la rencontre de leurs fan dans le petit stade local de Cesena. Comme pour un symbôle, le premier titre interprêté est, bien évidemment, « Learn to Fly » devant un public conquis.

« Vous avoir vu chanter notre titre pour le monde entier a été le plus grand moment de ma vie. Bien sûr que nous ne pouvions refuser, nous devions venir. Vous nous avez eu, nous devions venir ici. J’espère que vous allez faire pareil avec U2, Pearl Jam, Soundgarden, Rage Against the Machine, faites le pour tous les groupes de rock. Et s’ils disent non, vous savez ce que vous leur dites ? Vaffanculo ! »_ Dave Grohl, lors de sa prestation à Cesena.

Pour parfaire cette histoire le groupe décide à la fin du concert d’inviter l’investigateur de cet engouement : Fabio Zaffagnini à monter sur scène pour interprêter avec le groupe la dernière chanson.

Depuis? le groupe Rockin 1000 est un exemple de crowd marketing pour beaucoup et la suite est encore plus intéréssante…

En effet dans les 43 millions de vues que compte désormais leur appel du pied au groupe Foo Fighters sur Youtube, le projet est tombé dans l’oreille de Marco Sabiu (producteur de Take that, Pavarotti, Françoise Hardy ou encore Kylie Minogue) qui a décidé de pousser l’exercice jusqu’au bout et de dirigé.
Un an après leur performance filmé sur « Learn to Fly », les Rockin 1000 décide d’enregistrer un concert et un album en live de Cesena. La performance réunit plus de 1085 chanteurs et musiciens venus du monde entier et reprends 17 classisques du rock allant de « Born to be wild » de Steppenwolf à « Rockin’in the free world » de Neil Young, en passant par « Police on my back » des Clash, « Blitzkrieg bop » des Ramones et l’incontournable « Seven nation army » des White Stripes.

Devenu une vraie institution qui s’évertue à faire vivre le rock encore de nos jours le Rockin 1000 est né d’une idée impossible pour aujourd’hui animer des Summer Camp musicaux et des performances musicales.

Le meilleur pour décrire l’ambition et l’envie de Rockin 1000 reste Dave Grohl sur la scène de Cesena :

« Quand nous faisons de la musique, nous travaillons dans notre cave ou dans notre studio. C’est très simple. Nous écrivons des chansons, nous enregistrons un disque, mais nous ne pensons pas réellement au monde extérieur. Et quand on vous voit, vous, chanter la chanson pour le putain de monde entier, ça donne la plus géniale des émotions! »

Le crowdfunding et les fans qui se demenent pour mener à bien un projet artistique ça nous rappelle une autre Music Story >>> le Revival parfait du groupe de rap New Yorkais, De La Soul (Lire l’article) 

Catégories

Il est 1 commentaire

Add yours